Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Une semaine pour limiter l'usage des pesticides



L'utilisation de pesticides, sans protection, peut provoquer des cancers. Un problème majeur dans l'agriculture. © mdrgf.org
L'utilisation de pesticides, sans protection, peut provoquer des cancers. Un problème majeur dans l'agriculture. © mdrgf.org
Plus de quarante manifestations. A l'occasion de la semaine pour les alternatives aux pesticides, la Bretagne se mobilise.
Ateliers, projections, conférences...
Toutes les manières sont bonnes pour faire passer le message de la semaine, résumé par François Veillerette, porte-parole de Générations Futures, l'une des associations à l'origine de l'événement : « La question des effets des pesticides sur notre santé ne peut plus être passée sous silence ». 


 
« La santé est un axe fort de cette septième édition de la semaine pour les alternatives aux pesticides. » Pour Magali Ringoot, chargée de mission pour la Semaine pour les alternatives aux pesticides, l'événement prend, cette année, une dimension particulière.
« Il vient d'y avoir deux décisions juridiques importantes : la condamnation de Monsanto pour l’intoxication de Paul François à l’herbicide Lasso et la demande du Conseil d’état de réexaminer l’autorisation de l’herbicide Round-Up Express. Nous sommes également quelques jours après le Salon de l’agriculture où les victimes des pesticides ont pour la première fois osé mener une action d’interpellations. »
 
88 collectivités en Zéro phyto
 
Du 20 au 30 mars, plus de 600 événements sont organisés dans une vingtaine de pays. Et ce alors que la consommation française de pesticides a augmenté de 2,6 % entre 2008 et 2011, malgré la mise en place du plan écophyto 2018. 
Cette mesure, prise suite au Grenelle de l'environnement, prévoyait de réduire de 50 % la consommation de pesticides d'ici 2018. Un plan qui se heurte à l'hostilité des apiculteurs, entre autres.
 
D'autres actions sont mises en place en Bretagne et ailleurs. Le prix Zéro phyto récompense les acteurs, privés ou publics, qui œuvrent pour la diminution de l'usage des produits phytosanitaires. 88 collectivités bretonnes ont ainsi fait le choix de ne plus utiliser de produits phytosanitaires. Une manière de montrer que les alternatives aux pesticides existent.
 
Plus d'infos,
 
 
Un article réalisé par Guewen Sausseau pour notre partenaire Bretagne Durable, www.bretagne-durable.info  

Vendredi 23 Mars 2012




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 16

Recherche









Meteo B