Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Nantes. Ils relogent des sans-abris



Une trentaine de bénévoles participent aux actions de l'association Toît à Moi © DR
Une trentaine de bénévoles participent aux actions de l'association Toît à Moi © DR
A Nantes, l'association Toît à Moi propose un logement durable pour les sans-abris. Grâce aux dons réguliers de particuliers, elle achète des appartements pour reloger les sans-domiciles.
Tout en les accompagnant également dans leur vie de tous les jours, avec l'aide notamment de bénévoles. Explications avec Denis Castin, l'un de deux initiateurs du projet.



« L'association a été fondée début 2007 », raconte Denis Castin. « Depuis tout petit, l'exclusion me dérangeait. Je donnais un peu d'argent aux SDF. Mais je me suis rendu compte que, si tout le monde donnait, ne serait-ce que quelques pièces, mais régulièrement, on pourrait faire beaucoup plus pour les aider », se remémore-t-il. 
 
Alors conseiller en gestion d'entreprise, il en parle à un de ses collègues, Gwénaël Morvan, et décident tous deux de se lancer dans l'aventure et d'aider les SDF à trouver un logement. Et après avoir un temps réfléchi à la location d'appartements pour loger les sans-abris, ils ont décidé de passer à l'achat. 
 
Le principe est simple. Des particuliers font des dons d'argents réguliers, par exemple 20 euros tous les mois. Avec la somme de tous ces dons, l'association obtient un prêt, qui permet l'achat d'appartement. Ce sont aujourd'hui 450 parrains, dont 80% des nantais, qui participent à ces achats de logements. « Nous venons d'acheter un cinquième appartement », souligne Denis Castin. Des appartements qui ont déjà accueilli 15 bénéficiaires, qui sont adressés à l'association par des structures de l'urgence sociale (Samu social...)
 
Une trentaine de bénévoles sur le pont
 
Mais l'association Toît à Moi ne s'arrête pas là. Elle propose aussi un accompagnement des sans-abris, avec notamment l'aide d'une éducatrice spécialisée, grâce au financement d'entreprises-mécènes. Un travail est également mené autour du lien social. « Une trentaine de bénévoles passent du temps avec les personnes accueillies, notamment autour d'activités de loisirs, de sorties... », développe Denis Castin. « C'est aussi important que le reste, car cela leur permet de cotoyer d'autres personnes », poursuit-il. 
 
L'objectif maintenant pour Un Toît à Moi, est de poursuivre les activités de la structure, mais ailleurs qu'à Nantes. « Il y a quelques pistes pour créer des projets similaires en Bretagne » , annonce Denis Castin. Avis aux volontaires : ils sont les bienvenus !
 
Plus d'infos

Un article réalisé par Anne Guédo pour notre partenaire Bretagne Durable, www.bretagne-durable.in

Mardi 6 Août 2013




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 16

Recherche









Meteo B