Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Les gaz à effet de serre à l'étude à Morlaix



Sur le territoire de Morlaix, le volume de gaz à effet de serre est légèrement supérieur à la moyenne bretonne © Ademe
Sur le territoire de Morlaix, le volume de gaz à effet de serre est légèrement supérieur à la moyenne bretonne © Ademe
Dans le cadre de son « plan climat énergie » territorial (PCET), Morlaix Communauté, à l'instar d'autres communautés de communes bretonnes telles que Quimperlé, Lorient ou Lannion a dévoilé au grand public les résultats du bilan concernant les émissions de gaz à effets de serre sur le territoire.
Un diagnostic réalisé par l'Agence Locale de l'Energie Héole, et qui constitue une première étape dans l'élaboration d'une stratégie locale pour faire face au changement climatique.


Les plans climat-énergie sont devenus obligatoires depuis juillet 2010, dans le cadre de la loi du Grenelle de l'Environnement. Toutes les collectivités de plus de 50 000 habitants doivent adopter un tel plan d'ici le 31 décembre 2012.
Avec, pour objectif, l'atteinte du « 3 x20 ». A l'horizon 2020, il faudra diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 20 %, améliorer la performance énergétique des territoires de 20 %, et porter à 20 % la part des énergies renouvelables dans la production énergétique. C'est ainsi le cas à Morlaix Communauté. « Nous avons fait réaliser un diagnostic sur toute la communauté d'agglomération morlaisienne, par l'agence locale de l'énergie Héol », rappelle Jean-Claude Kerdilès, vice-président de Morlaix Communauté en charge des questions environnementales.
 
Un volume de gaz à effet de serre supérieur à la moyenne bretonne
 
Un bilan qui a permis de mettre en évidence le volume de gaz à effet de serre émis et la consommation d'énergie dans les secteurs du résidentiel, du tertiaire, des transports, de l'agriculture, et de l'industrie. Ainsi, d'après des données datant de 2005, on estime que ce sont 202 700 tonnes d'équivalent pétrole (Tep) (Ndlr : le pétrole étant l'énergie la plus consommée dans le monde, elle sert de référence pour les mesures) qui ont été consommées sur le territoire. 
 
Concernant les émissions de gaz à effet de serre, 524 700 tonnes équivalent Co2 (Ndlr : même principe que pour le pétrole) ont été émises sur le territoire, soit 8,21 par habitant. Un chiffre au dessus de la moyenne bretonne, qui est de 7,5 tonnes. Les secteurs les plus impacteurs sont l'agriculture à 38% , le batiment (20%) et les transports (17%). 
Ces résultats serviront à l'élaboration d'un plan d'actions, qui devra être présenté pour le 31 décembre 2012. D'ici là, des réunions seront organisées et ouvertes à tous, pour travailler sur le sujet, les 11, 23 et 30 octobre. Les propositions seront ensuite regroupées dans un grand livre blanc, présenté lui aussi en fin d'année. 

Ailleurs en Bretagne, les Plans Climats Energies Territoriaux (PCET) se mettent en place
Toutes les communautés de communes ou agglomérations de plus de 50 000 habitants doivent élaborer leur PCET pour la fin de l'année. La plupart sont déjà bien avancées dans la démarche, comme c'est le cas par exemple à Rennes, qui a réalisé un livre blanc de propositions dès 2010.
Du coté de Lannion Trégor Agglomération, le PCET a été lancé dès 2010, et le diagnostic des gaz à effet de serre du territoire a été livré début 2012. A Saint Brieuc, le plan a été lancé en avril dernier. A Vannes, le PCET vient d'être voté en conseil d'agglomération il y a quelques jours. Quant à Brest Métropole Océane, la réflexion sur le PCET a germé dès 2009 !


Un article réalisé par Anne Guédo pour notre partenaire Bretagne Durable, www.bretagne-durable.info

Jeudi 4 Octobre 2012




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 16




SeedingUp | Digital Content Marketing





Paperblog





Impression en ligne - www.lesgrandesimprimeries.com
Blog Imprimerie online
Emploi Bretagne
Hatstore
Drop Shipping
Assurances à Rennes

Badge Lecteur professionnel