Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Ostréiculteurs de la Ria d'Etel. « La situation n'est pas si dramatique ! »



Le cargo sera démantelé sur place. © Jean-Paul Hellequin
Le cargo sera démantelé sur place. © Jean-Paul Hellequin
Suite à l’échouage du cargo TK Bremen, Bruno Le Maire, Ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire, a rencontré lundi 19 décembre, les professionnels conchyliculteurs de la ria d’Etel.
Un point sur la situation avec Audrey Richeboeuf, chargée de mission Ostréiculture durable au sein du Réseau Cohérence et Hervé Jenot, président du Comité régional de conchylicultureBretagne sud.


Que sait-on des conséquences de cette pollution sur l'ostréiculture ?
 
Audrey Richeboeuf : Une partie des carburants a touché les parcs situés de l'entrée est de la ria, ce qui a conduit à un interdit de commercialisation pour 5 entreprises sur 40.  Si la pollution s'étend aux parcs, cela signifie un désastre économique pour une filière qui connaît déjà de grosses difficultés et cela, pendant une période où ils réalisent la majeure partie de leurs bénéfices.
  
Hervé Jenot : Attention, le bilan est pour l'instant difficile à quantifier... Mais une chose est sûre, la situation n'est pas si dramatique et bien moins alarmiste que ce qui a été révélé dans les médias. Il ne faut pas l'oublier : seulement 5 ostréiculteurs on été touchés sur 170 en Bretagne. " Nos huîtres sont commercialisables " , c'était notre mot d'ordre devant le Ministre qui a promis le soutien de l'Etat aux ostréiculteurs touchés. Les prochains résultats d'analyses effectuées par l'Ifremer, devraient venir confirmer le moindre impact sur la commercialisation.
 
Cette pollution est-elle maîtrisée ?
   
H J : Aujourd'hui, elle semble maîtrisée. Il n'y pas eu d'infiltrations de pollution après la nuit du jeudi au vendredi où 40 m3 ont remonté dans la ria. Il faut tirer notre chapeau aux pompiers qui ont mis en place le barrage pour éviter cela. Aujourd'hui, le gazol est éliminé et les 3 cuves de fioul vont être vidées par la Marine nationale. Ces derniers ont 6 jours devant eux, avant de prochains gros coefficients de marée qui, couplés à une tempête, pourraient tout de même compliquer le travail...
    
A R : Mais les carburants (gazole et fuel) se sont déposés sous forme d'émulsions dans la ria et sur la plage d'Erdeven. Le sable, les vases et les végétations sont touchés. Il y a aura un effet nocif certain sur la faune et la flore environnante, riche sur deux sites classés Natura 2000. Sans compter la menace possible sur la zone conchylicole, avec une cinquantaine d'exploitations dans la ria d'Etel.


Un article réalisé par Vincent Varron pour notre partenaire Bretagne Durable, www.bretagne-durable.info

Lundi 19 Décembre 2011




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 16

Recherche









Meteo B