Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Morlaix. Le Plan local d'urbanisme prévoit 16 370 habitants en 2024 !



Agnès le Brun, maire de la ville et Viviane Dominique, architecte-urbaniste.
Agnès le Brun, maire de la ville et Viviane Dominique, architecte-urbaniste.
La seconde et dernière réunion publique concernant le Plan Local d'Urbanisme (PLU) de Morlaix s'est déroulée jeudi 4 avril, en mairie.
Agnès le Brun, maire de la ville et Viviane Dominique, architecte-urbaniste au sein du bureau d'études EOL de Vannes, ont présenté aux habitants, point par point, les différentes avancées de ce plan qui va gérer la vie des Morlaisiens pendant dix ans...
 
1400 logements 
 
Le PLU va déterminer les règles de construction sur le territoire, entre 2014 et 2024. Et il affiche plusieurs ambitions comme favoriser la mixité sociale ou renforcer l'attractivité du centre-ville. Où construire ces nouveaux logements ? Viviane Dominique ne le cache pas. « La situation est complexe à Morlaix ». D'où la mise en place d'une stratégie d'aménagement. « C'est un processus assez lent ». Différentes actions vont être menées allant du renouvellement urbain en passant par la restauration et la réhabilitation du centre ancien.
Au total, il est prévu la création de 1400 logements faisant passer le nombre d'habitants de 15 574 à 16 370 en 2024. Un chiffre qui n'est pas le fruit du hasard. « On a considéré qu'avec ces actions, on aura la même croissance que sur l'ensemble du territoire, soit 0,5% » précise Viviane Dominique. 
 
Une enquête publique à la rentrée
 
Dans la salle du premier étage de la mairie, les habitants présents ont écouté avec attention la présentation de ce plan. Michel Le Saint (Idées) s'est dit en accord avec les orientations du PLU, « à quelques détails près... » assurant qu'il était impératif de mettre l'accent sur l'éco-habitat. La question de la consommation foncière par les activités a également été abordée.
Ce Plan Local d'Urbanisme sera finalisé au mois de mai. Les services de l'Etat formuleront ensuite un avis avant de laisser place à une enquête publique prévue à la rentrée. Un commissaire-enquêteur disposera d'un mois pour établir son rapport. Le document devrait être approuvé au début de l'année prochaine. 

Vendredi 5 Avril 2013




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 76

Recherche









Meteo B