Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Ils veillent sur les Monts d'Arrée



Les membres de l'association organisent régulièrement des manifestations © DR
Les membres de l'association organisent régulièrement des manifestations © DR
L'association « Vivre dans les Monts d'Arrée- Bezañ e Menez Are » travaille depuis maintenant 14 ans à la protection de l'environnement sur ce territoire particulièrement riche en espaces naturels.
Forte de ses 100 adhérents, elle entend bien agir sur plusieurs fronts : centrale à gaz de Landivisiau, démantèlement de Brennilis, qualité de l'eau, plantations de résineux...
Rencontre avec Bernadette Lalouët, vice-présidente de l'association.


Depuis combien de temps existe l'association et quel est son objectif ?
L'association Vivre dans les Monts d'Arrée – Bezañ e Menez Arree, existe depuis 1999. L'objectif, en créant cette structure, était de travailler à la défense de l'environnement et de la ressource eau plus spécifiquement dans les Monts d'Arrée. Nous essayons également de diffuser des informations sur les problématiques environnementales, et nous menons des actions, avec nos adhérents, qui sont au nombre d'une centaine actuellement.
 
Quels sont les dossiers sur lesquels vous travaillez en ce moment ?
Nous nous mobilisons. Il y a les deux centrales : celles de Brennilis, en plein démantèlement, et le projet de centrale à gaz de Landivisiau, qui a d'ailleurs, au départ, failli être implantée également à Brennilis. Le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis est d'ailleurs un gros problème. 
Il y a par ailleurs un autre sujet brûlant : une enquête publique vient d'être terminée, concernant une opération d'épandage de la société « Doux » à Chateaulin. L'entreprise licencie, et dans le même temps, étend son périmètre d'épandage dans les Monts d'Arrée...
Nous suivons également plusieurs autres dossiers en compagnie d'autres associations, comme le projet d'aéroport Notre-Dame-Des-Landes par exemple, les plantations de résineux dans les Monts d'Arrée, un projet de stockage de déchets inertes du côté de Rumengol. Nous sommes inquiets à ce sujet car cela concerne une petite commune, près d'une grande forêt.
 
Comment vous agissez sur le terrain ?
Nous participons à des manifestations, nous organisons des réunions d'informations, nous lançons des pétitions. Concernant le démantèlement de la centrale de Brennilis par exemple, notre association siège avec 5 autres associations. Nous essayons de diffuser de l'information dans les médias, pour que d'autres arguements soient entendus. 
Nous éditons également un petit journal d'informations de quelques pages, où nous traitons des actualités et ce qui se passe sur le territoire.
« Vivre dans les Monts d'Arrée » travaille également très régulièrement en réseau, que ce soit avec Cohérence, le collectif Gaspare, Eau et Rivières de Bretagne, ou encore AE2D.
 
 
Contact. vimonda@laposte.net


Un article réalisé par Marie-Emmanuelle Grignon pour notre partenaire Bretagne Durable, www.bretagne-durable.info

Vendredi 14 Juin 2013




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 16

Recherche









Meteo B