Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

En 2100, le niveau de la mer pourrait monter d'un mètre !



D'ici 100 ans, le Golfe pourrait changer © D. Lédan - SIAGM/Projet de P. N.R. du Golfe du Morbihan
D'ici 100 ans, le Golfe pourrait changer © D. Lédan - SIAGM/Projet de P. N.R. du Golfe du Morbihan
Le 29 septembre, s'est tenu à Auray le colloque « Climsea », dédié aux impacts du changement climatique. Ce temps fort clôturait le projet européen Imcore, visant à étudier plus en détails l’impact sur le littoral.
Ce projet européen est mené pour la France, dans le Golfe du Morbihan. L'adaptation au changement climatique dans cette zone emblématique a été le thème directeur de la journée, à travers des tables-rondes, ateliers et conférences, sous l’œil attentif du climatologue Hervé Le Treut, grand témoin du rassemblement. 


Et si l’île d’Arz était coupée en deux ? C’est l’un des scénarios envisagé par les scientifiques, en raison de la montée des eaux liée au réchauffement climatique. Il a été évoqué le week-end dernier à Auray, dans le Morbihan, sous une touffeur digne d’un mois d’août. Record battu pour ce début d'octobre, particulièrement chaud et ensoleillé.
Après la neige précoce de l'année dernière, cette année 2011 a été « particulièrement douce », selon Météo France. Une situation symptomatique du réchauffement climatique qui est en train de s'opérer ? Si rien n'est encore formellement établi, il n’empêche que ce réchauffement climatique conduit déjà les pouvoirs publics à réfléchir à ses conséquences. Et à mettre en place d’éventuelles politiques d’adaptation. « Aujourd'hui, nous voyons bien que l'action est nécessaire face aux problèmes engendrés par le changement climatique », affirme Hervé Le Treut, climatologue membre du GIEC et grand témoin du colloque Climsea. Un colloque durant lequel les thèmes de la montée des eaux et de la biodiversité ont été approfondis.

Montée des eaux et dauphins

Dans le Golfe, l'heure est ainsi à l'étude et à la prospective. Ce territoire a été désigné « site-pilote » pour le projet Imcore en France. Ce projet porte sur l'adaptation des espaces littoraux de l'Europe du Nord-Ouest au changement climatique, notamment en matière de gestion par les pouvoirs publics.
Plusieurs scénarios ont été ainsi élaborés, notamment pour affronter la montée des eaux, les submersions marines ou encore l'érosion du littoral. La biodiversité du Golfe pourrait connaître des modifications importantes. Certaines espèces pourraient disparaître, d'autres commencent à arriver dans le Golfe.
C’est le cas des dauphins, habituellement amateurs de zones plus au sud.« C'est maintenant qu'il faut construire une stratégie d'adaptation au changement climatique », tonne Joël Labbé, sénateur-maire de Saint Nolff et président du Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan. « Peut-on trouver des solutions ? Comment s'assurer de leur durabilité, et à quelle échéance ? » s'interroge Hervé Le Treut. « Il y a une action collective à mettre en œuvre, dans laquelle chacun a sa part de son responsabilité et son rôle à jouer », conclut Stéphane Pennanguer, chef du pôle littoral à la région Bretagne.


Un article réalisé par Anne Guédo pour notre partenaire Bretagne Durable. Plusieurs reportages vidéos, sur ce sujet, sont à retrouver sur la page web de BD, www.bretagne-durable.info

Vendredi 7 Octobre 2011




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 16

Recherche









Meteo B