Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Des colocations solidaires pour les étudiants



Mêler engagement citoyen, colocation étudiante et projets solidaires, tel est l'objectif des Kaps.
Ces « colocations à projets solidaires », portées par l'Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville) essaiment en France. En Bretagne, on en trouve à Rennes, dans les quartiers de Villejan et Maurepas. Entretien avec Simon Boisnier, chargé de développement local au sein de l'Afev Rennes.


Qu'est ce que l'Afev ?
L'Afev (Association de la Fondation Etudiante pour la Ville) est une association nationale, fondée en 1991 qui comporte 40 pôles locaux sur tout le territoire. La structure intervient essentiellement dans les quartiers populaires, avec l'objectif de lutter contre les inégalités sociales, par le biais de soutien scolaire notamment, et de l'ouverture culturelle. A chaque rentrée, l'Afev fait campagne pour mobiliser les étudiants, Au niveau national, 8000 étudiants participent aux activités de l'Afev, dont 400 à Rennes. Ici, nous travaillons également avec les écoles des quartiers. L'équipe rennaise compte 4 salariés, et 15 services civiques.
 
 
En quoi consiste le projet Kaps ?
Le projet Kaps (Kolocation à projets solidaires) consiste en une colocation, à destination des étudiants, dans un quartier populaire, et au sein de laquelle les occupants doivent mener un projets solidaire, en lien avec les habitants du quartier. Le concept est fortement inspiré d'une expérience venant de Belgique, de la ville de Louvain-La-Neuve, où il existe des « kots à projets », rassemblant une dizaine d'étudiants autour de thématiques : sport, humanitaire, social, art.... Nous avons adapté l'expérience belge pour le mettre en place en France, depuis 4 ans maintenant, dans une dizaine de villes. L'objectif est de conjuguer logement étudiant, engagement citoyen et développement social urbain.
 
 
Concrètement, comment cela se passe à Rennes ?
C'est la troisième année que l'Afev développe les Kaps sur Rennes, avec succès. Sur la ville, nous avons 8 appartements à loyers modérés, dans des quartiers populaires, ce qui représente un volume de 30 étudiants. Ils s'engagent, en entrant en Kaps, sur un projet qui a lieu toute l'année. Certains ont, par exemple, mis en place des jardins partagés au sein du quartier. D'autres ont créé des animations autour du livre, en partenariat avec des structures des quartiers Villejan et Maurepas, dans lesquels les Kaps sont installées. On estime que 800 à 1000 personnes ont pu être touchées par ces actions. Désormais, pour l'Afev, la prochaine étape, après Rennes et Nantes, sera de développer les Kaps sur la ville de Brest. On s'aperçoit que les Kaps sont de plus en plus remplies, et que les étudiants sont de plus en plus engagés.

Pratique.
Sur le web, www.afev.fr

Un article réalisé par Marie-Emmanuelle Grignon pour notre partenaire Eco-Bretons, www.eco-bretons.info

Vendredi 20 Juin 2014




Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 27

Recherche









Meteo B