Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Culture. Le Festival des arts de la rue quitte le pays de Morlaix



Culture. Le Festival des arts de la rue quitte le pays de Morlaix
C'était un beau roman et une belle histoire qui avait débuté en 1987 ! Le FAR, le festival des arts de la rue quitte le pays de Morlaix, tout comme le mai des arts.

L'annonce est tombée, lundi 31 janvier, lors du conseil communautaire. « Les conditions d'un partenariat constructif, garantissant l'indépendance artistique du projet, ne sont plus réunies. Par conséquent, nous cessons nos activités en Pays de Morlaix » déclarent, dans un courrier adressé aux élus, Claude Morizur et Michèle Bosseur, co-directeurs du Fourneau de Brest, organisateur de l'évènement.

Une baisse des subventions

Depuis octobre dernier, la tension était vive entre la ville de Morlaix, Morlaix communauté et le Fourneau. Devant le désengagement de la ville, qui a baissé sa subvention de 60 000 € en 2008, Morlaix communauté a également décidé de réduire son apport financier. La communauté d'agglomération a annoncé qu'elle diminuerait sa subvention de 30 000 € en trois ans (10 000 € en 2011, la même chose en 2012 et en 2013).
Lors du conseil communautaire, Yvon Hervé, le président de Morlaix Communauté, a pour sa part indiqué que « la qualité et la quantité des spectacles n'étaient pas forcément au rendez-vous au vu des sommes engagées. Cet argent pourra servir à mettre en place d'autres animations ».

« Le Far n'existe plus »

« On veut garder notre indépendance artistique » affirme Aurélien Marteau, assistant de direction au Fourneau. « Nous sommes des fusibles entre un territoire, les élus et les artistes ». Et visiblement, les fusibles ont sauté de façon irréversible.
« On a pas de plan B, le FAR de Morlaix tel qu'il s'est déroulé l'été dernier n'existe plus pour nous» avoue Aurélien Marteau. « On ira construire des projets avec des élus qui en ont l'envie... Une chose est certaine, il n'y aura pas de festival international du théâtre de rue en pointe Bretagne en 2011 ».

Réaction d'Aurélien Marteau, assistant de direction au Fourneau de Brest.

audio_aurelien_marteau.mp3 AUDIO Aurélien Marteau.mp3  (5.36 Mo)



Mardi 1 Février 2011





1.Posté par Delphine de Morlaix le 01/02/2011 17:33
Je suis déçue d'apprendre la fin du FAR. Nous prenions vraiment beaucoup de plaisir à aller découvrir les spectacles chaque été... J'espère que nos élus arriveront à nous proposer autre chose de tout aussi intéressant ! J'en doute.

2.Posté par Yohann Nédélec le 01/02/2011 19:23
Une tristesse assurément.
Les Arts de la Rue, on aime, on aime pas; là n'est pas la question : la réponse demeure subjective.
Les Arts de la Rue ont une responsabilité dans l'aménagement du territoire, dans le rapport au lien social, dans l'émancipation des cultures prfois trop formatées.
Ils assurent une ouverture, une découverte et aussi, parce que c'est important en 2011, du RÊVE!
La ville du Relecq-Kerhuon a choisi en 2008 de renouer avec ces talents, avec ces empêcheurs de tourner en rond, le succès est indéniable, au delà des limites de ma seule ville de près de 12 000 habitants.
Il ne m'appartient pas de juger. Reste que le réveil risque d'être douloureux en terme de fréquentation et d'attraction touristique et culturelle sur un large secteur.
Dommage.
Yohann Nédélec, Maire du Relecq-Kerhuon et co-signataire de (ladite) convention.

3.Posté par YVES ABRAMOVICZ le 13/02/2011 19:09
Nous avons (provisoirement) rendu la clé du FAR.
Avec quelques centaines de Citoyens du Pays de Morlaix, et les représentants d’Une troupe d’Artistes (Qualité Street), nous avons dû nous séparer de la Clé du FAR en nous partageant les miettes du gâteau (accès pour tous à la culture et aux Arts par le Spectacle Vivant) que les « Elus » tant de la Municipalité de Morlaix que ceux de Morlaix-Communauté ne sont décidemment pas décidés à partager avec nous.
Nous en avons même laissé quelques unes (des miettes de far) à Mme Le Maire, accompagnées de quelques pièces pour sa tirelire afin de montrer notre intérêt pour l’utilisation des finances Municipales.
Cela s’est fait malgré eux dans la joie et la bonne humeur, même si nous avons pu regretter l’absence (déjà !) de représentants des troupes que nous avions eu le plaisir d’applaudir dans nos rues.
Puis nous avons accompagné cette fameuse Clé jusqu’au navire qui l’a emportée vers d’autres lieux, en attendant que nous nous donnions des représentants qui comprennent que dans la formule « intérêts publics », il ne s’agit pas d’intérêts financiers, et que présider une Assemblée locale n’implique pas de prendre des décisions en fonction de ses goûts personnels en matière d’Arts et de Culture, mais de l’intérêt général.
Alors, au Re-voir le FAR ?
Cela dépendra de notre capacité à mieux choisir nos représentants lors des échéances à venir…
Yves Abramovicz
En photos sur : https://picasaweb.google.com/YVABRA/AUREVOIRLEFARDEMORLAIX?feat=directlink

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 51

Recherche


Terre d'Espoir. Quand le recyclage du papier... par NordBretagneTV








Meteo B