Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Bretagne. Vingt-et-une maisons éclusières reprennent vie



Grâce à deux appel à projets, la Région Bretagne a permis à vingt-et-un maisons éclusières bretonnes inoccupées de connaître une deuxième vie. La plupart ouvrent leurs portes cet été, avec des projets menés par des associations, entreprises, particuliers ou collectivités.

Vingt-et-un. C’est le nombre de maisons éclusières bretonnes qui connaissent aujourd’hui une nouvelle vie. Appartenant à la Région Bretagne, elles sont de nouveau occupées par des entreprises, associations, particuliers ou collectivités. Grâce à deux appels à projets lancés par la région, ces acteurs ont pu lancé leurs activités en lien avec le tourisme et les loisirs. Le tout basé sur un accord gagnant-gagnant entre les deux parties : en contrepartie d’un projet de valorisation viable, la Région met à disposition le lieu grâce à une Convention d’Occupation Temporaire (COT). Cette convention est établie pour une durée de 5 à 30 ans renouvelable, avec en contrepartie une redevance adaptée.

C’est ainsi que différentes maisons situées sur le Canal de Nantes à Brest, le Blavet, le Canal d’Ille-Et-Rance sont nouvellement occupées. C’est le cas par exemple à Rohan (56), au Guer, où la maison éclusière a été reconvertie en chambres d’hôtes et gite d’étape autour de la thématique du bien-être. A Saint-Gonnery, toujours dans le Morbihan et sur le Canal de Nantes à Brest, ce sont les jeux traditionnels bretons qui sont mis à l’honneur, avec l’installation dans la maison éclusière d’Hilvern de la Falsab (Confédération des Jeux Bretons). A Lanouée (56) c’est la société Ty War An Dour qui a pris ses quartiers sur un plan d’eau qui communique avec le canal, et qui a construit deux gîtes flottants en bois. Parallèlement à ces hébergements, un service de location de vélos et de bateaux électriques a été mis en place. Et dans la maison éclusière attenante, l’association Halage et attelage doit prendre ses quartiers. Du côté du Blavet, une épicerie bio et locale a ouverte dans la maison éclusière de Saint-Nicolas-Des-Eaux à Pluméliau (56). Et sur le canal d’Ille-Et-Rance, c’est une activité artisanale autour du travail du bois, du canotage et de la sculpture qui a été lancée autour de la maison éclusière de Gué Noellan à Québriac (35). Un succès pour les appels à projets lancés par la Région, qui, si elle ne prévoit pas d’en lancer un tel dispositif dans l’immédiat, pourrait lancer un nouvel à projet plus tard.

Pour aller plus loin
http://www.bretagne.bzh/

Un article réalisé par Marie-Emmanuelle Grignon pour notre partenaire Eco-Bretons, www.eco-bretons.info

Mercredi 12 Juillet 2017




Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 26

Recherche









Meteo B