Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

Bretagne. Les mammites ont couté 10 millions d'euros à la filière laitière en 2010



Bretagne. Les mammites ont couté 10 millions d'euros à la filière laitière en 2010
A l'initiative du Groupement Technique Vétérinaire (GTV) de Bretagne, une journée de formation sera offerte aux éleveurs, entre le 25 octobre et le 23 novembre. Cinq étapes sont prévues au cours du tout premier « Breizh Vet'Tour ».

Infection des mamelles

Le programme de ce rendez-vous est décliné à l'identique dans chaque ville. Et il portera sur les mammites qui sont des infections des mamelles des vaches laitières.
Cette pathologie majeure impacte de nombreuses exploitations bretonnes. « C'est le premier poste de perte économique dans les élevages » assure Frédéric Arzur, vétérinaire dans le nord Finistère.
Et le préjudice est loin d'être négligeable. La filière laitière bretonne a subit une perte financière de plus de dix millions d'euros en 2010.

Précisions avec Frédéric Arzur, vétérinaire finistérien.
 

Pratique.
Breizh Vet'Tour. Ouvert à tous les éleveurs.
Cinq dates : 25 octobre, au Lycée du Nivot de Lopérec (29) ; 15 Novembre au Zéphyr de Chateaugiron (35) ; 17 Novembre à l’Embarcadère de Plélan Le Petit (22) ; 22 Novembre au Palais Des Arts de Vannes (56) ; 23 Novembre au Lycée Pommerit Bretagne (CFA) de Pommerit Jaudy (22). Les rencontres débutent à 9h30 et se clôturent par un déjeuner convivial

Contact. GTV. Tél, 02 96 85 60 49.

audio_frederic_arzur.mp3 AUDIO Frédéric Arzur.mp3  (2.59 Mo)



Vendredi 21 Octobre 2011





1.Posté par Géobiologie le 02/01/2012 15:13
Au travers de témoignages de producteurs, les adhérents de Bretagne Conseil Élevage (ex-Contrôle laitier) d'Ille-et-Vilaine se penchent sur la prévention et la santé animale, lors des six réunions de section du 25 janvier au 4 février. Selon les élevages, les participants découvrent des pratiques alternatives aux méthodes sanitaires classiques. L'homéopathie, la géobiologie, la phytothérapie, l'aromathérapie peuvent s'avérer efficaces en élevage.
Le 25 janvier à Irodouër, M et M Gxxx fait part de leur expérience pour mieux maîtriser les mammites au vêlage, qui étaient très nombreuses sur l'EARL. D'un côté, ils ont amélioré le logement des animaux. "La stabulation était devenue trop petite pour la quarantaine de vaches de l'exploitation (1/3 Prim'Holstein, 2/3 Normande). Elle vient d'être agrandie de trois travées", précisent les éleveurs.
La géobiologie contre les mammites
Mais pour franchement améliorer la situation et revenir à un bon niveau en cellules, ils ont fait appel à Patrick Merrien, géobiologiste, dont ils avaient entendu parler "de bouche à oreille". Qu'est ce que la géobiologie ? "C'est l'étude des influences de l'environnement sur le vivant : ondes liées aux champs magnétiques et électriques, courants d'eau souterrains, réseaux métalliques, failles géologiques", explique Patrick Merrien qui se consacre uniquement à cette activité depuis 7 ans.
En mars 2009, le géobiologiste s'est déplacé sur l'exploitation G. pour réaliser un diagnostic, armé de son multimètre, de son pendule et de baguettes. Face aux problèmes liés aux courants sourciers sous les bâtiments, à la proximité de la ligne à haute tension, au mauvais positionnement de clôtures électriques, des solutions ont été apportées. "Nous avons installé 30 piquets pour neutraliser les courants telluriques. Le poste clôture a été éloigné des bâtiments abritant des animaux, les vaches taries ont changé de lieu de vie", donne en exemple Patrick Merrien. "Nous avons aussi travaillé en préventif sur l'agrandissement de la stabulation".

Des animaux plus calmes

Depuis ces modifications et la réorganisation des bâtiments, les mammites ont fortement régressé sur l'élevage et la situation leucocytaire s'est améliorée. "Le troupeau est également plus calme", ajoute Maryline GXXl. Le géobiologiste réalise une visite annuelle sur l'élevage pour "rééquilibrer" en fonction des modifications et nouveaux équipements. "La première chose à vérifier sur son exploitation, ce sont les prises de terre qui doivent être efficaces", conseille Patrick Merrien.

Agnès Cussonneau
Photo : Maryline et Marcel GXXX ont fait part de leur expérience réussie pour mieux maîtriser les mammites et les cellules sur leur élevage.
Le Paysan Breton article : semaine du N° du 28 Janvier au 3 Février 2011
Patrick Merrien Géobiologue tél : 06 17 50 55 48

2.Posté par fourcade le 30/05/2013 08:09
Patrick Merrien est inervenu dans notre exploitation en 2010 depuis cela va nettement mieux .

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 78

Recherche









Meteo B