Nordbretagne.fr
- Le Nord Bretagne -
NordBretagne.fr

« L’herbe à la reine » de Colette Vlérick



« L’herbe à la reine » de Colette Vlérick
L’herbe à la reine c’est le tabac, appelé ainsi en référence à Catherine de Médicis à qui Jean Nicot fit parvenir en 1560 de la poudre de tabac afin de soigner des migraines persistantes. Le tabac est alors essentiellement utilisé comme médicament. Voilà pour l’entrée en matière. Maintenant plantons le décor ! 
 
Bienvenue en Bretagne, à l’époque des voitures à chevaux et surtout de la Manufacture des tabacs de Morlaix dans le Finistère. Nous sommes au XVIIIème siècle et le commerce maritime prospère.Morlaix est alors le troisième port de commerce breton, après Nantes et Lorient.
 
Les riches négociants bénéficient d’une vie aisée et les contrebandiers s’organisent pour pouvoir jouir eux aussi de la manne. La famille Le Dantec compte les deux en son sein.
Le patriarche, Antoine, est un homme bon et avisé. Il a deux filles et deux fils. Les premières feront des mariages hautement supervisés par leur mère, la sévère Marie-Catherine ; quant aux seconds, Daniel et Louis, ils connaitront des fortunes diverses.Loïc, le cousin corsaire et Anna, la petite bonne, viennent compléter le tableau de famille.
 
L’auteur nous livre de riches descriptions extrêmement bien documentées, on croise sur les pavés de Morlaix jolies dames et brigands, les histoires s’entremêlent et nous suivons avec plaisir ces destins si différents mais parallèles.
Morlaix la prospère, Morlaix qui voit d’abord de loin les événements parisiens qui deviennent révoltes. Puis Morlaix qui tremble, s’appauvrit, connait la famine et la violence.
 
Colette Vlérick fait intelligemment courir son récit sur plusieurs dizaines d’années : la royauté, la Révolution, la guerre contre les Anglais, l’arrivée de Napoléon Bonaparte...
Elle décrit de manière très vivante les changements intervenant dans la société à ces périodes charnière de l’Histoire. Qu’il s’agisse de menus changements comme l’évolution des vêtements et coiffures ou de profonds changements structurels comme le développement de la franc-maçonnerie, l’auteur nous happe du début à la fin de son roman avec une jolie promesse : celle de lui donner une suite !

Pratique.
« L’herbe à la reine » de Colette Vlérick, paru en 2012, aux éditions Presses de la Cité. 

Mercredi 24 Octobre 2012




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :




1 2 3 4 5 » ... 46

Recherche









Meteo B